Enseignants Harcèlement scolaire, comment aider vos élèves au collège
Harcèlement scolaire, comment aider vos élèves au collège

Harcèlement scolaire, comment aider vos élèves au collège

Le harcèlement scolaire au collège

Le harcèlement scolaire, c’est d’abord une réalité chiffrée inquiétante : 10% des élèves en sont victimes un jour ou l’autre durant leur scolarité. Et parmi ceux-là, 1 sur 5 ne parlera jamais de sa situation.

La ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, souhaite renforcer la prévention et améliorer la prise en charge via la formation des enseignants. Les médias en ont beaucoup parlé suite à la campagne du début d’année sur le « non au harcèlement », mais le harcèlement c’est quoi exactement ? Il est polymorphe : physique, moral, cyber-harcèlement ou harcèlement en ligne, chantage, moqueries, humiliations… Petit vademecum pour vous orienter dans la détection, la résolution et la prévention des situations de harcèlement.

Comment le détecter ?

L’une des principales difficultés pour repérer le harcèlement est que les signes révélateurs d’une situation violente se confondent avec des situations de mal-être dont la cause se trouve ailleurs. Il peut également être difficile à repérer du fait des stratégies mises en place par les harceleurs pour ne pas se faire prendre, ou simplement parce que lorsqu’il est moral ou en ligne, il peut être difficile pour un enseignant d’en prendre conscience.

Alors comment détecter une situation qui implique potentiellement du harcèlement ? Première chose, il est important de rester attentif aux moindres changements de comportement d’un élève. Certains signes mis en cohérence peuvent aider à repérer une situation potentiellement violente pour l’élève : décrochage scolaire, absentéisme, troubles du comportement, attitudes rebelles ou récalcitrantes, enfermement… En outre, il faut également rester vigilant sur les comportements en-dehors du temps de cours et qui peuvent apporter du sens à certains actes constatés en classe et surtout ne pas hésiter à échanger avec vos collègues.

Comment agir ?

Un protocole a été écrit par le Ministère de l’éducation et s’inscrit dans la démarche progressive de : repérer, observer et orienter.

Sachez que les élèves se confieront très rarement à un adulte spontanément, c’est à vous de faire le premier pas et de proposer un temps d’écoute et de parole, dans un rapport de confiance qui souligne le courage de l’élève, pour amener la victime de harcèlement à s’exprimer sur les violences dont il fait l’objet. Le protocole du ministère décrit précisément l’accueil de la parole de l’élève en ces circonstances.

Du reste, la communication au sein de l’équipe pédagogique est indispensable pour échanger les vues sur une situation pouvant se révéler inquiétante, dans la mesure où certaines violences peuvent s’opérer dans certains cours et pas d’autres, ou dans les temps périscolaires qui vous les rendent moins visibles.  En définitive, la concertation entre différents membres de l’équipe peut amener des éléments d’analyse pertinents et apporter un éclairage nouveau sur une situation.

Ce sont enfin les directions d’établissements qui sont responsables du traitement de ces cas de harcèlement scolaire. Il n’est pas attendu de l’enseignant qu’il règle la situation, bien au contraire : privilégiez le travail d’équipe et la concertation.

Comment le prévenir ?

Des outils pédagogiques et des guides existent pour vous aider à vous emparer de la problématique. La plateforme « Non au harcèlement » centralise les ressources : campagne et outils de sensibilisation, plan de prévention, outils et séquences pédagogiques pour lutter contre le harcèlement entre pairs, grille de repérage des situations de harcèlement, guide d’entretien… Les professionnels peuvent également appeler le 3020 qui propose des services et de l’aide en ligne directe.

Les recherches montrent également que ce sont les actions conjointes des différents agents de l’éducation : enseignants, CPE, documentaliste, surveillants… qui sont celles qui présentent les meilleures chances de réussite dans l’amélioration du climat scolaire. La cohérence des règles du bon vivre ensemble doit être un objectif de l’équipe pédagogique. Les experts de ces problématiques défendent l’idée que ce sont les pratiques pédagogiques favorisant la collaboration, le temps donné à la parole, bref, les actions pour améliorer le climat social en particulier et le vivre ensemble en général qui constituent les meilleurs outils de prévention du harcèlement.

S’il vous faut, allez chercher de l’aide et du soutien en-dehors de l’établissement, n’hésitez pas à consulter le réseau des référents harcèlement départementaux et académiques qui peut constituer une précieuse ressource.

cta-offre-5

Pour en savoir plus